Nous étions pauvres mais cela n’avait pas d’importance car ma maman savait mettre de l’atmosphère avec ce qu’elle avait. Elle faisait toujours le sapin de Noël le 24 au soir quand nous les enfants dormions. Il n’y avait pas de cadeaux sous l’arbre pour plusieurs années mais je me rappelle la joie que nous avions à voir le sapin décoré. Elle nous faisait de belles gâteries aux repas. Elle cuisinait si bien. Il y avait toujours un gros pain norvégien tressé avec des cerises rouges et vertes. Nous avions de la bonne dinde pour le repas. Pour dessert, elle nous faisait de petits paniers de fruits. Elle coupait des pamplemousses en deux, les vidait puis faisait de petites dents autour pour les denteler. Elle les remplissait de salade de fruits et elle faisait une petite anse avec une broche qu’elle enrubannait et faisait une petite boucle sur le dessus. C’était tellement joli.

Et puis un jour, de petits cadeaux de Noël sont apparus sous l’arbre. Je me rappelle la joie d’avoir reçu une tuque et une paire de mitaines rouges avec de la fourrure de lapin dessus. Les plus jeunes avaient de petits jouets.

Nous avons toujours eu un beau sapin décoré mais je me rappelle que maman pleurait à chaque année croyant qu’il n’y en aurait pas. Papa l’apportait toujours à la dernière minute. Elle le décorait magnifiquement avec des décorations qu’elle fabriquait elle-même. Ça demeure un très beau souvenir pour moi. Mais papa qui n’avait pas beaucoup de sous ne pouvait pas nous gâter en cadeaux et ça l’attristait. Pourtant nous les enfants étions toujours heureux à Noël.

Pendant quelques années, la Saint-Vincent-de-Paul nous apportait une boîte pour Noël. On se réunissait tous autour de la boîte. Une année, j’étais un peu plus vieille, ils avaient ajouté quelques petits cadeaux en plus de la bouffe. Il y avait pour moi l’aînée une paire de bas de soie. Je les ai portés à la messe de minuit. J’avais ouvert mon manteau pour que mes bas de soie paraissent et dans ma tête je disais à tout le monde « Regardez j’ai reçu de beaux bas de soie pour Noël.»
 
Shirley Bélec Fauteux à 14 ans  Shirley Bélec Fauteux à 84 ans

 

Partager cet article

retour aux articles