La Société de Saint-Vincent de Paul est la plus ancienne organisation humanitaire moderne. La société se donne comme mission de visiter les pauvres et distribuer des secours. Frédéric Ozanam est un étudiant en droit à l’Université de la Sorbonne à Paris lorsqu’il fonde en 1833, avec cinq de ses amis, ce qui allait devenir la Société de Saint-Vincent de Paul. Présents dans les quartiers où la pauvreté se fait sentir, les membres de la SSVP effectuent des visites à domicile afin de venir en aide aux plus démunis. Le modèle se développe rapidement et moins de 10 ans plus tard, la Société compte déjà plus de 6000 membres à travers plusieurs pays d’Europe.

En 1846, à Québec, le docteur Joseph Painchaud, fonde la première conférence au Canada. En 1848, Monsieur Hubert Paré, marchand et philanthrope, devient président de la Conférence de Montréal. Le développement de la Société de Saint-Vincent de Paul de Montréal suit alors le développement urbain et s’implante là où le besoin se fait sentir. Véritable précurseur des services sociaux, la SSVP agit pour pallier aux lacunes du système en place.
En cette période, les membres ne manquaient pas de besogne. Les épidémies apportées par des immigrants étaient les plus graves et il s'y ajoutait des crises économiques ce qui a favorisé la fondation de deux caisses d'épargne ou Caisses d'économie pour accoutumer la classe pauvre à l'épargne.

En plus d’intervenir de façon directe et indirecte pour aider les plus démunis, la SSVP s’engage lors des tragédies et catastrophes qui marquent la vie montréalaise. Quelques jours après la fondation de la Société à Montréal, après une visite aux prisonniers, les membres envoient un rapport au gouvernement sur les réformes à introduire dans la régie de la prison.
Tout au long de son histoire, la Société de Saint-Vincent de Paul s'est adaptée aux nouveaux besoins et elle a développé des œuvres permanentes ou temporaires pour venir en aide aux familles, pour s'occuper des pauvres honteux, des gueux ou des clochards qui se regroupaient, sans foyer, sans parent, sans église, etc…

En 2008, soit plus de 160 ans après la fondation de la première conférence au pays, le Canada compte 988 conférences, 95 conseils particuliers, 13 conseils centraux, ainsi que 5 conseils régionaux : C.-B. & Yukon - Ouest - Ontario - Québec - Atlantique. Les pauvres peuvent compter sur l'aide de nos 12 468 membres qui ont effectué 380 351 visites l'an dernier, aider ainsi 475 173 personnes dans le besoin, d'un océan à l'autre, à travers tout le Canada.

Sources :
http://archives.radio-canada.ca/societe/pauvrete/clips/10021/
http://www.ssvp.ca/fr/histoire-patron-et-fondateur
http://www.ssvp-mtl.org/fr/historique

Crédit photo: Place d'armes à Montreal avec l'immeuble de la Banque de Montréal
Disponible au Musée McCord sous le numéro d'accès M11910 
 

Partager cet article

retour aux articles